Jeune noir à l’épée – Abd Al Malik

Spectacle

Vendredi 15 janvier à 19h30 au lieu de 20h30
Salle Ravel, 33 rue Gabriel-Péri
01 47 15 76 76
Tarifs : 25 € / 20 € (Tarif réduit*)

En raison des contraintes liées à la crise sanitaire, le port du masque est obligatoire et des règles de distanciation seront appliquées en salle.
Lors du placement en salle, un regroupement par famille sera possible.

S’inspirant d’une toile de maître, Abd Al Malik compose une méditation poétique, rythmée et slamée, sur l’identité à l’ère de la mondialisation.

En découvrant le tableau Jeune Noir à l’épée peint par Puvis de Chavannes, Abd Al Malik a éprouvé quelque chose de l’ordre d’une révélation. Sous son regard, le portrait est devenu le sujet d’un poème contemporain. Pour lui, ce jeune Noir n’est plus un personnage du XIXème siècle, il sort tout juste de prison et vit dans une cité-dortoir. C’est un homme en révolte, travaillé par sa relation conflictuelle à ses racines africaines et à la France. Son histoire est fractionnée, c’est une rébellion rythmée, slamée et chantée. Ce jeune Noir ressemble un peu, forcément, à Abd Al Malik ; ils partagent la même histoire, la même révolte, le même désir de « quitter la rue et la haine sans abandonner les siens ». Ou comment de la vision acérée d’une peinture du XIXème siècle naît une méditation poétique sur l’identité à l’ère de la mondialisation, à la croisée de Baudelaire et du Tout-Monde d’Édouard Glissant.

Avec 4 danseurs et 2 musiciens
Chorégraphie Salia Sanou

Durée : 1h10 – Sans entracte

Jeune noir à l’épée - Abd Al Malik

Crédit photo : Fabien Coste

* Tarif réduit
Le tarif réduit sera appliqué uniquement sur présentation d’un justificatif. Il concerne les étudiants, les mineurs, les demandeurs d’emploi, les parents d’élèves et élèves du Conservatoire, les retraités et plus de 60 ans, les personnes achetant des places au balcon – rang G, les personnes handicapées. Un justificatif peut également être demandé à l’entrée de la Salle.

 

 

Église Saint-Justin

Pin It on Pinterest